Pourquoi les Suédois sont les meilleurs en anglais ?

Pourquoi les Suédois sont les meilleurs en anglais ?

pourquoi les suèdois sont les meilleurs en anglais

Les français ont beau se plaindre de leur niveau d’anglais et de la faute de leurs profs de collège-lycée, il n’empêche que ça ne fait pas avancer le smilblick.

Il est important de comprendre les raisons qui font que 11 des 13 premiers pays qui parlent le mieux anglais, soient européens (classement mondial EF 2019).

C’est quand même fou que les pays qui nous entourent, comme les Pays-Bas ou l’Allemagne, nous relèguent à la 35ème position…!

Mais que font-ils de plus ? Ou de moins ?!?

Déjà on sait qu’un français suit au minimum 850 heures obligatoires de cours d’anglais tout au long de sa scolarité. Alors qu’un suédois ne suit que 450 heures, soit moitié moins pour deux fois plus de résultats.

La raison ?
“Le suédois, l’allemand, le néerlandais sont super proches de l’anglais !” Et non, plus de 30% des mots anglais sont français ou sont dérivés du français (merci Guillaume le Conquérant).

Les vraies raisons ?

La pratique de l’anglais au quotidien

Vous ne trouverez pas en Suède de séries, de films ou d’émissions sous-titrées. Pourquoi ? Prise de position du gouvernement ? On veut que l’anglais soient intégrées dans la vie des petits suédois dès leur tout jeune âge ?

Pas du tout ! Tout n’est qu’une question financière. C’est trop cher pour un pays avec une petite population (9 millions d’habitants) de sous-titrer tous leurs contenus.

Alors à la guerre comme à la guerre il faut s’y faire. Et finalement, il y a du bon !

L’éducation à la Française, à la Suédoise

“Fais pas ci, fais pas ça.”
“Non ! Non !”
“Tiens-toi droit.e à table.”
“Mange de tout.”


Etc Etc

Vous avez probablement des souvenirs d’enfance en relisant ces phrases. L’éducation à la Française est une part bien connue de notre culture à l’étranger.

Et je ne parle pas de l’école, du collège et du lycée, où les enseignants brident les élèves à se tenir parfaitement, à ne pas parler, à apprendre par coeur, à ne pas faire de fautes, …

Alors que quand on apprend une langue, on doit comme son nom l’indique faire marcher sa langue. Être bavard n’est pas un gros mot.

Le résultat est malheureux : les français n’osent pas parler anglais par peur de de faire une simple faute d’accord. Un anglophone n’y prêtera pourtant pas attention. Il sera reconnaissant de l’effort de prendre la parole dans une langue étrangère.

La force du français à l’international

Le français a un impact non négligeable hors de nos frontières. Nous avons la chance de pouvoir nous faire comprendre auprès d’un demi-milliard de locuteurs natifs et non natifs.

La population totale des pays ayant le français pour langue officielle (444 millions) ou couramment utilisée mais pas officielle (98 millions) est de 542 millions d'habitants en 2016, ce qui représente le 4e espace linguistique au monde après l'anglais, le chinois (mandarin) et le hindi, et devant ceux de l'espagnol, de l'arabe et du portugais.

Dans le monde des affaires, le français se hisse même au 3ème rang.

Et vous savez quoi, selon une étude de la banque Natixis, la langue française deviendrait la langue la plus parlée dans le monde devant l'anglais et le mandarin à l'horizon 2050…

Rassurez-vous, la France reste quand même classée dans les niveaux “moyens”. À nous d’instaurer quelques petits comportements pour améliorer notre position et nous ouvrir à l’international.

Si vous souhaitez faire un point sur votre niveau d’anglais, prenez rendez-vous avec notre équipe pédagogique.

Conseil 4 : Devenez acteur de votre propre rôle

You’re talking to me?? Comme De Niro, répétez votre entretien devant la glace. C’est le meilleur moyen de prendre de l’assurance.

Ça peut paraître bizarre comme exercice au début, mais on se prête vite au jeu.

Le jour de l’entretien, en plus d’avoir une longueur d’avance sur les questions de votre interlocuteur, vous aurez toute la confiance nécessaire pour prouver que vous êtes fait pour ce poste. Le tout en anglais.

Conseil 5 : Garder des notes avec soi

On pense toujours que garder ses notes lors d’un entretien, c’est mal vu.

Au contraire !

Ce n’est pas un examen. On ne vous demande pas d’apprendre par coeur. On vous demande d’être le meilleur. Et les meilleurs sont les plus consciencieux. Ceux qui se préparent à l’avance avec quelques chiffres, quelques actualités, quelques graphiques.

Je ne parle pas d’un bout de papier. Amenez avec vous une belle chemise cartonnée avec un beau papier A4. Ça fera bonne impression même si vous ne les utilisez pas.

D’ailleurs, l’idée de prendre un carnet et un stylo et prendre des notes, est aussi un bon moyen de montrer vos intérêt pour le poste proposé.

Conseil 6 : Maîtrisez votre nervosité

On le sait, la nervosité, le stress, peut influer sur vos performances. Un jour en classe vous avez une super note, et le lendemain à l’examen, vous vous écroulez...

Pas de panique, il existe des techniques pour gérer son stress :

  • Téléchargez l’application gratuite Petit Bambou, et sélectionnez 5 minutes de cohérence cardiaque. Ça vous aidera à contrôler votre rythme cardiaque et à retrouver les idées claires.
  • Prenez avec vous des fleurs de Bach, deux petites gouttes entièrement naturelles sous la langue et on ressent rapidement les effets sur stress qui diminuent.

Avec ces 6 conseils, je suis sûr que vous serez parfaitement prêt pour passer votre entretien d’embauche.

N’hésitez pas à contacter nos coachs si vous souhaitez préparer votre entretien d’anglais par téléphone. Nos formations sont entièrement financées par le CPF.